mardi 30 septembre 2014

Pizza, poulet, sushi : faut-il se méfier de nos aliments préférés ?


Quand on parle de nos habitudes de consommation alimentaires, il y a des produits dont on raffole tout particulièrement, des plats faciles et qui ne coutent pas cher du tout comme par exemple la pizza et le poulet.
Ces deux éléments ce sont en effet imposés au rayon de nos supermarchés ces dernières années, en moyenne chaque français en consomme plus de 30 kilos tous les ans, mais alors comment les industriels ont-ils fait en sorte pour qu’on puisse être accros a ces produits-là ? Comment sont’il fabriquer ? et peut-on faire confiance a ce que nous mangeons ?






Pizza, poulet, sushi : faut il se méfier de nos aliments préférés ? un reportage d’En quête d’actualité (D8)

Source : http://www.reportagestv.com

2 commentaires:

  1. Anonyme30.9.14

    les "moutons" ne doivent plus consommer de produits tout prêts du supermarché, bourrés de nanoparticules, de fibres de morgellons (jambon et autres), les nanoparticules se retrouvent dans les emballages, dans les vêtements, dans l'atmosphère partout. Les produits tout prêts sont des concentrés de colorants, gélifiants, etc. hautement cancérigènes. Que l'élite des riches qui vont dans les restaurants de luxe ne pensent pas échapper à tout cela, car très souvent, les produits viennent de Rungis dont tous les produits sont passés aux rayons X. Bon appétit !

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme7.5.15

    Nous n'avons plus le droit de risquer notre vie tout les jours en acceptant de manger des produits dangereux dans les grandes surfaces. Plus on continue à élever et consommer du poulet standard, plus on multiplie les risques de développer une bactérie "super résistante" et qui faute de moyen mondiaux suffisants pour vacciner tout le monde en urgence une fois le vaccin trouvé va entraîner une hécatombe dans beaucoup de pays grands consommateurs de poulet. En France, le danger est réel, et le gouvernement ne prend pas réellement ces responsabilités sur un sujet de vie ou de mort. Pour rester sur l'exemple du poulet, on peut dire qu'il tue en France, une personne tout les trois jours.

    RépondreSupprimer