lundi 16 janvier 2017

Roy Beck : L’immigration ne peut pas diminuer la pauvreté dans le monde



Roy Beck est un ancien journaliste  et analyste politique fondateur de NumbersUSA. Il démontre de façon très convaincante et métaphorique (avec des boules de chewing gum) pourquoi l’immigration ne peut pas diminuer la pauvreté dans le monde, et comment faire pour tenter de régler ce problème.



Source : http://fortune.fdesouche.com

4 commentaires:

  1. Anonyme23.1.17

    chacun chez soi et Dieux et Déesses pour tous, les religions à la poubelle, chaque nation peut être indépendante alimentairement en se remettant aux graines bios et non pas celles que les voyous sont en train de donner aux Africains (OGM), en créant sa propre monnaie et non pas celle de nouveaux gourous, en se contentant de créer ce pour quoi nous sommes faits, et en étant heureux non pas avec les jouets du transhumanisme qui s'amènent et s'élever spirituellement et intellectuellement et non pas religieusement

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme23.1.17

    ce n'est pas en allant dans des ghettos que l'immigré va s'épanouir, c'est dans son pays par contre ils doivent réapprendre à se fournir l'alimentation bio pour ne plus dépendre des pays occidentaux qui vendent de la m.....se remettre au boulot et non pas à la drogue de la CIA et à l'alcool qui ont été installés partout à travers le monde à cause des élites dégénérées, être leur propre président et virer les pédophiles qui font semblant de les servir

    RépondreSupprimer
  3. Les migrants cherchent à obtenir le minimum, pas à àméliorer lo monde.
    Quand on se prend des bombes ou qu'on vit sous le seuil de pauvreté avec de l'espoir ailleurs, on ne reste pas pour faire plaisir aux chiffres

    RépondreSupprimer