mardi 1 août 2017

Il nous explique avec passion comment les arbres communiquent


La forêt regorge de bien des énigmes... Ce chercheur de Lausanne nous révèle ses découvertes stupéfiantes sur ce qui relie les arbres entre eux.

Ernst Zürcher, ingénieur forestier, nous emmène en balade à la découverte des arbres, entre visible et invisible. Ce passionné de nature s’est fait une spécialité d’explorer les mystères de la forêt qu’il nous dévoile dans un reportage fascinant. 



« Dans la forêt, il faut mettre en route autre chose que l’intellect » , explique le professeur Zürcher, chercheur à la Haute école spéciale bernoise. Sous la litière forestière, l’humus frais, à l’odeur si particulière, est plein d’organismes vivants. Il aurait même un effet euphorisant sur le fonctionnement de notre cerveau.

    « La forêt est un organisme. On entre dans une structure qui a quelque chose d’originel pour nous. On se demande d’où vient l’homme. L’origine de l’homme a beaucoup à faire avec la forêt. Et quelque part, on renoue avec les sources, on s’immerge dans la source de l’humanité. »

Les arbres entrent en contact à un niveau invisible, celui des racines, et sont en communication permanente avec les autres arbres de leur espèce. Ils s’alimentent ainsi les uns les autres par le biais de la photosynthèse afin de se maintenir en vie. Un vrai esprit de communauté et de survie.


Ainsi, en coupant les arbres voisins les uns des autres, l’homme interrompt ce système de connexion. D’où l’importance, selon Ernst Zürcher, de la notion de « foresterie naturelle » ou encore de « régénération naturelle » qui incitent à des coupes d’arbres intelligentes permettant de maintenir les connections entre eux, et donc de préserver l’activité des sols. La coupe rase élimine en effet ce genre de fonctionnement, et oblige à repartir de zéro avec de nouvelles plantations.

Il est donc essentiel que nous apprenions à respecter la nature et à cesser de chercher à la dominer :

    « Ces arbres sont en fait autant cosmiques que terrestres, ils sont en communication avec les rythmes lunaires. On s’est même rendus compte que la position de la lune par rapport aux étoiles jouait un rôle dans cette chronobiologie des arbres. On se rend compte que les arbres sont en fait modelés/modulés non seulement par le soleil, pour les saisons, mais aussi par des rythmes plus subtils. »

Une découverte absolument passionnante qui laisse entrevoir à quel point les arbres préservent encore bien des mystères…

Source : http://positivr.fr

1 commentaire:

  1. Anonyme2.8.17

    il n'y a que l'ignorance et l'arrogance des zhumains zélés,en science infuse avec nos politiques pour saccager la planete: on se bidonne maintenant qu'en on voit ces clowns en qui plus personnes ne croient:alors preuve de leurs incompetences et fourberies ,ils nous enlevent par des lois scelerates nos miettes de liberté !

    RépondreSupprimer